Split en une seule journée

Split n’est pas une ville-musée, bien au ...

Split en une seule journée

Dans touts les guides vous pourrez lire que Split est la ville dont le berceau fut le Palais de l’empereur romain Dioclétien, un des bâtiments les mieux conservés et des plus impressionnants du Bas-Empire romain en Europe. Vous y apprendrez que le noyau historique de la cité est classé sur la liste du patrimoine mondiale de l’UNESCO depuis 1979. Pourtant Split n’est pas une ville-musée, bien au contraire, c’est un lieu plein de vie qui bouillonne entre les couches historiques de ses édifices. Comme la connaitre, cette ville, en une seule journée ? Tâche difficile.

Première règle : partir des monuments les plus significatifs, donc du Palais de Dioclétien et du noyau historique, y compris la plus importante promenade de la ville, le Quai de Split, plus connu comme la Riva. La seconde zone englobe la colline du Marjan, et, si le temps le permet, l’une des plages urbaines, notamment celle de Bačvice, renommée pour le picigin, jeu de paume unique en son genre que l’on joue eau de mer peu profonde et qui y fut précisément créé là.

Ce qui est aussi important pour un tour aussi rapide, c’est que la principale animation urbaine se déroule justement sur cet espace. Et donc la visite ne serra pas une course d’un monument à l’autre, mais surtout l’occasion de se joindre aux Splitois dans leur vie au quotidien.

Bien que l’ancien noyau de la ville dans le Palais puisse vous faire penser à un labyrinthe, on s'y retrouve facilement. Comme introduction à la visite nous vous conseillons l’un des deux centres d’informations de l’Office du tourisme sur le Quai et au Péristyle, où vous trouverez des brochures et prospectus sur Split, un plan de ville et toutes autres renseignements utiles. Une grande aide vous serra offerte par les panneaux d‘informations illustrés disposés sur le trajet de la visite à proximité des monuments les plus significatifs, « City Light ».

Commencer la visite depuis la maquette du noyau historique située sur la Riva et des panneaux illustrant la reconstitution du palais de Dioclétien. Promenez-vous le long du Quai vers l’ouest, le long des nombreux cafés et boutiques, admirant la façade sud du Palais et le port de la ville.

La route vous conduira ensuite vers les places urbaines, telles que la Place aux fruits (Voćni trg) et la Place du Peuple (Narodni trg), puis vers le mur nord du Palais, le mieux conservé. N’oubliez - pas pour « la chance » et réalisation de vos souhaits – de toucher l’orteil de la monumentale statue de Grégoire de Nin, œuvre du grand sculpteur croate Ivan Meštrović. Devant vous apparaitra alors la majestueuse porte d’Or, qu’empruntaient uniquement l’empereur Dioclétien et sa famille.

Entrez par cette porte dans le Palais, à la manière impériale, et traversez ses ruelles et places antiques et médiévales, faufilez-vous par la plus étroite rue de Split, bien nommée « Lasse-moi passer », longeant l’ancien temple de Jupiter. « Perdez-vous » dans le labyrinthe, dans l’espace des anciens appartements impériaux et que le chemin vous conduise à travers le Vestibule jusqu’à la place centrale de palais, le Péristyle.

Il s’agit de l’un des plus importants exemples de l’architecture de l’Antiquité tardive, où se distingue le sphinx égyptien vieux de 3500 ans, et où se dresse le clocher de la cathédrale de saint Domnius, patron de la ville de Split. Cette église est située dans l’ancien Mausolée de l’empereur, ce qui en fait l’un des plus anciens édifices chrétiens au monde.

Durant l’été, tous les jours à midi, vous pouvez assister à la relève de la garde de Dioclétien, avec les salutations de l’empereur lui-même adressées aux citadins et visiteurs de la ville. Ensuite, dirigez-vous de nouveau vers la Riva, cette fois-ci en traversant les salles souterraines du Palais – autrefois dépôts pour les besoins quotidiens des habitants du Palais, aujourd’hui l’une des plus importantes attractions touristiques splitoises, où furent tournées certaines scènes de la série télévisées populaires « Le jeux du trône » 

Un endroit incontournable que vous devriez voir est le principal marché aux fruits et légumes, le « Pazar », lieu d’un épanouissement des couleurs, des aromes et des saveurs de la Dalmatie et de la Méditerranée. Quittant le marché, de nouveau par la porte d’Argent, entrez dans le Palais et par la principale rue romaine, le Decumanus, atteignez à l’ouest la porte de Fer. Regardez vers le haut et essayez de deviner l’heure qu’il est sur l’un des rares cadrans à  24 chiffes de la tour de l’horloge de la ville.

Devant vous s’ouvrira la Place du peuple ou, comme les Splitois la nomment, la Piazza. C’est l’endroit où depuis le Moyen-âge se déroule la vie sociale de la cité. Sur la place se dresse l’ancien Hôtel de Ville gothique. Depuis la Piazza dirigez-vous vers le marché aux poissons, bâtiment vieux de 120 ans et nommé « Peskaria » située dans la toujours très animée rue du maréchal Marmont qui vous conduira vers la belle Place de la République, communément appelée les Procuraties – Prokurative- qui rappelle la place Saint-Marc de Venise.

Si vous avez le temps, vous pouvez aller voir le petit port de pêcheurs Matejuska, l’ancien cimetière au parc de Sustipan, ou bien vous promenez dans le faubourg Varoš  jusqu’à la première terrasse panoramique de la colline du Marjan d’où vous aurez un vue spectaculaire sur la ville. A proximité se trouve le cimetière juif remontant au XVIe s. 

Terminez la promenade par la promenade des « Gloires du sport de Split », parmi les noms des médaillés olympiques splitois sur la promenade du versant occidental du Quai. Bien évidemment, vous pouvez tout simplement prendre une boisson dans un des nombreux cafés et vous laisser entrainer par l’un des loisirs des Splitois – siroter doucement un café « examinant » la vie bruyante autour de vous.

Partager:

Saillants

Inscription à la newsletter